mercredi 11 janvier 2012

Florence Naprix nous raconte sa vision de la beauté !

Florence Naprix, jeune chanteuse qui évolue sur la scène caribéenne a commencé la musique depuis maintenant une dizaine d’années. Elle a d’abord débuté par le live sur les petites scènes parisiennes. Florence a ensuite décidé de commencer une carrière solo et s’est entourée de plusieurs musiciens, dont Stéphane Castry, afin de réaliser son premier album Fann Kann, qui devrait sortir début 2012. Le premier extrait, Formataj, est disponible à la vente sur les plates-formes de téléchargement légal, à l’écoute sur plusieurs sites internet.




Parlons Cheveux


Plutôt Naturels ou Défrisés ?
Naturels ! J’y tiens . D’abord parce que je trouve que les cheveux naturels se prêtent souvent à tous types de coiffure ou presque, et que, bien entretenus, ils sont si beaux ! Ensuite parce que je suis convaincue que le naturel doit être valorisé. En ce qui me concerne, moins j’ai d’artifices, mieux je me sens.

Plutôt tresses collées ou nattes libres ?
Je me coiffe de plusieurs façons en fonction du temps que j’ai devant moi (je me coiffe seule la plupart du temps) ou des circonstances. Un bel afro pour un concert, une crête faite de vanilles et de tresses pour des photos, etc.

Platine ou noir corbeau ?
Pour 2012, c’est rouge flamme !

Court ou long ?
Ils ont été plutôt longs dans ma jeunesse, puis très courts, abîmés par un changement d’environnement. Depuis quelques années, je les porte mi-longs.

Enfin as-tu un produit ou accessoire fétiche ?
Je n’utilise pas beaucoup de produits pour mes cheveux. J’aime que ça aille vite. Mes choix sont donc efficaces et rapides : de l’huile de carapate tout droit sortie du marché de Morne-à-l’Eau et la gamme de produits Actirepair d’Activilong (la totale pour le coup : Oléobain, shampooing, masque-soin…).




Parlons Beauté


Make up plutôt naturel ou sophistiqué ?
J’ai appris très tard à me maquiller et je ne réserve cette grande aventure (interminable, non ?!) qu’aux grands événements (concerts, photos…). J’adapte le maquillage à la circonstance et à la tenue. Il peut être très discret si la robe est déjà fabuleuse. En juin dernier, j’ai incarné une meneuse de revue de cabaret (spectacle Kbaré présenté par Otantika et Soleil Caraïbes). Il fallait un maquillage du tonnerre, Fiona Giuliani s’en est chargée.

Plutôt tons chauds ou froids ?
La couleur, c’est la vie. Rouge, orange, jaune ! J’adore. Le vert aussi, beaucoup. Ou une robe noire avec un collier multicolore… C’est moi.

Make up plutôt sur la bouche ou les yeux ?
Grande question… Si le maquillage doit souligner un attrait, lequel choisir… ? Un beau sourire … Un doux regard… J’accorde autant d’importance à l’un qu’à l’autre.

Enfin as-tu un rituel beauté bien à toi ?
Pas du tout… Je sais que la « beauté » est importante, mais je suis convaincue que c’est le fond qui compte, si absurde que cela puisse paraître. Alors je vais bien sûr soigner ma tenue au moment d’une représentation, mais j’apporterai plus de soins aux répétitions, au déroulement du concert, à l’état de ma voix, etc. Quant à la vie quotidienne, comme je le disais plus haut, moins j’ai à me prendre la tête pour mon apparence (cheveux, mode, maquillage…), mieux je me porte .
Ceci dit, un beau collier ou une belle paire de boucles d’oreilles rehaussent la tenue la plus banale. Voilà mon rituel : au moins 10 min à choisir LE bijou du jour…




Parlons Mode


Plutôt talons hauts ou baskets ?
Baskets pour tous les jours, c’est pratique. Talons hauts pour les grandes occasions et autres opérations séduction .

Plutôt jeans ou robes ?
Réponse très peu originale : jeans en hiver, robes en été ou sur scène.

Plutôt ethnique ou « Frenchie » ?
Plutôt ethnique, pour les couleurs et les formes, les matières, l’originalité… Je me fais régulièrement des petits (pardon, de gros) plaisirs en m’offrant des tenues de créateurs africains ou caribéens.

Enfin as-tu une tenue de scène adorée ?
En général, je porte des robes à cette occasion, d’une part parce qu’elles me laissent libres de mes mouvements, d’autre part parce que je n’ai pas à réfléchir à accorder un haut et un bas, en plus des chaussures et des bijoux.
Il faut que je sois à l’aise, certes, mais il faut aussi qu’elles en jettent, tant qu’à faire ! Looll. Je trouve souvent mon bonheur chez Africouleur, rue Saint-Maur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire