vendredi 20 mars 2015

8 femmes d'exception pour la Journée de la Femme by Activilong #8



Journaliste à la radio française arabophone (Monte-Carlo Doualiya), à la télévision française (France 2 et France Ô) et arabe (Abu Dhabi TV et Nessma TV), sans oublier 3 années à l’agence Reuters et une place à la communication du secrétariat d’Etat chargé du développement durable de Tokia Saïfi, le parcours professionnel de Samira Ibrahim est aussi riche qu’impressionnant.


Activilong : Pouvez-vous nous dire ce qui a motivé votre orientation profesionnelle ?

Samira Ibrahim : C'est assez difficile à expliquer, j'avais autre chose en tête, mais une chose est certaine je voulais faire un métier extraordinaire, palpitant, loin de toute routine, bref je voulais un métier qui me permette de rencontrer beaucoup de gens, et d'être en mouvement.
Un métier qui me permettent de vivre plusieurs vie en une.
La première fois devant une caméra à m'adresser à des téléspectateurs c'était un moment magique, j'ai adoré, j'en redemandais j'avais l'impression d'avoir accès au monde. Un coup de foudre ce job, qui n'en est plus un, il fait partie de moi.


Lorsqu’on vous présente dans les médias, on évoque vos origines multiples. Père soudanais, mère égyptienne, vous êtes née au Liban et êtes arrivée en France à 5 ans où, plus tard, vous avez fait des études de droit et appris l’arabe littéral… 
De quelle(s) qualités/force(s) votre histoire "pluriethnique" vous a-t-elle dotée?

Qualité je ne sais pas c'est pas à moi d'en parler... En revanche il me semble que pour que ce métissage devienne une force, il faut le digérer, s'approprier toutes ces cultures pour pouvoir s'en enrichir. 
En ce qui me concerne, je le vis comme une chance énorme, un cadeau.
Avoir plusieurs grilles de lecture, plusieurs langues, plusieurs référence c'est avoir autant de possibilités d'appréhender la vie et les autres.
Et puis c'est comme si j'avais gagné un passeport, un accès qui me permet de m'adapter partout et de me sentir bien avec des gens de cultures très différentes et de pouvoir les comprendre.
Cela m'a doté d'une ouverture d'esprit, d'une curiosité,d'un goût de la découverte, du sentiment d'être bien partout, de la capacité à m'adapter facilement... Cela m'a également donné l'envie d'aller vers d'autres cultures et le pouvoir de très vite trouver ma place... 

Puisque nous réalisons cette petite interview à l'occasion de la Journée de la Femme, pouvez-vous nous dire en quelques mots, comment vous définiriez la femme d'aujourd'hui ? (Objet, égal ou avenir de l'homme...) 
La femme aujourd'hui sont des superwomen, des wonderwomen, elles sont des héroïnes, font fantasmer, impressionnent autant qu'elles font peur, elle mènent tout de front.
Elle ne veulent plus rien sacrifier, elles veulent tout : carrière, vie de famille, enfant, et elles ont raison.

Elles sont belles, sophistiqués, très actives et ont un rôle essentiel. Elles sont incontournables, que ce soit au sein de la cellule familiale,ou au sein du monde du travail, de l'économie, de la politique....
Elles sont fortes, engagées, déterminées, et surtout elles ont un ego moins surdimensionné que les hommes.

 Que ce soit dans votre vie de femme ou dans votre carrière professionnelle, y-a-t-il une femme qui suscite (ou a suscité) particulièrement votre admiration ? Pourquoi ?

Toutes les femmes qui ont bousculé les codes celles qui ont changé l'ordre établi

Par leur persévérance leur obstination de toujours faire ce qu'elles pensent être juste de faire ou ce qu'elles désirent entreprendre.

Celles qui se sont tout simplement appropriées le pouvoir de devenir ce qu'elles rêvaient de devenir.

Toutes ces femmes m'inspirent qu'elles soient Présidentes, business Women enseignantes, chercheuses, militantes, artistes ou tout simplement mères.

Toutes celles qui sont là où on ne les attend pas, celles qui casse les codes.

Pour finir, quel message, conseil souhaiteriez-vous adresser aux femmes du monde en cette journée du 8 mars ?
 
Je leur souhaite, je nous souhaite de rêver d'être inspirée. 
De prendre conscience de nos atouts et de nos forces, et d'être solidaire entre nous.
Je nous souhaite de l'audace et de toujours avoir le choix de devenir la femme que nous souhaitons devenir.
***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire